8 octobre 2021

Perte de cheveux? Ce blog est pour toi!

Par Melina Feudi de la clinique Derma MD

As-tu remarqué plus de cheveux dans le fond de la douche ou sur ton oreiller le matin? Ta brosse qui se remplit plus vite? Ta mise en plis qui tient moins bien? Ton cheveu qui s’affine et casse à rien? Ton cuir chevelu qui s’éclaircit avec le temps?

As-tu vécu un gros stress? Un grand choc émotionnel? Une maladie?

Si tu as répondu oui à l’une de ces questions, tu n’es pas seule!! J’ai envie de te dire qu’au contraire, il existe beaucoup d’hommes et de femmes comme toi qui souffrent d’un changement au niveau de la densité et la qualité de leurs cheveux et surtout depuis les deux dernières années. La pandémie en est la cause dans plusieurs des cas!

As-tu plutôt la hantise de perdre tes cheveux parce que la calvitie est une affaire de famille?

Eh oui, la calvitie est héréditaire dans bien des cas (comme plusieurs autres affections médicales d’ailleurs). En observant notre noyau familial (parents et grand parents) nous avons souvent une photo assez claire de ce que nous réserve l’avenir!

Alors pourquoi ne pas essayer de mettre le temps de notre côté pour une fois?

L’alopécie, c’est quoi au juste?

Il existe plusieurs facteurs qui causent l’alopécie (mot scientifique qui signifie tout simplement : « perte de cheveux ») et quelques termes scientifiques pour la caractériser : Telogen effluvium, alopécie areata, alopécie androgénique sont ceux que tu as possiblement déjà entendu. Les causes diffèrent selon le type d’alopécie et sont généralement génétiques, externes ou les deux!

On parle souvent de calvitie de type génétique chez les hommes mais qu’en est-il des femmes?

La calvitie ou alopécie androgénique est de cause génétique, héréditaire et possiblement hormonale. Les cheveux tombent parce que les follicules ou racines perdent de leur force. Ce type de calvitie affecte jusqu’aux deux tiers des hommes d’origine caucasienne entre 35 et 40 ans et touche dans une moindre mesure les femmes (près de 25% avant la ménopause ou suite à une grossesse).

Chez l’homme, la calvitie se caractérise d’abord par le recul progressif de la ligne frontale, suivi par la perte plus ou moins étendue des cheveux au-dessus du crâne.

Chez la femme, l’alopécie est généralement de cause hormonale et se manifeste plutôt par une diminution progressive, diffuse et uniforme de la densité capillaire sur toute la tête. La ligne frontale est habituellement peu affectée alors que la ligne de séparation semble plus clairsemée.

Ce type de calvitie peut être traité dans une clinique médico-esthétique avec un protocole spécifique pouvant inclure la prise de médicaments, l’application de sérums médicamentés ou des traitements d’injections, le tout sous supervision médicale. Il est donc bien important de ne pas attendre que le stade de la calvitie soit trop avancé afin de maximiser la réussite d’un traitement au PRP*.

(*Je vous explique plus en détails un peu plus bas)
Ce traitement aura pour but d’augmenter la densité capillaire en freinant la chute des cheveux et en fortifiant les follicules. Il est fortement recommandé de traiter dans les 5 années suivant les premiers signes d’amincissement ou de perte des cheveux pour maximiser les chances de réussite de ce genre de traitement!

Qu’en est-il d’une chute soudaine causée par un facteur externe comme un grand stress, une maladie, une grossesse ou un choc émotionnel?

Les années 2020 et 2021 ont apporté leur lot de stress et de chocs. Par le fait même, nous avons observé une augmentation des consultations chez la clientèle féminine pour perte de cheveux qui dépasse aujourd’hui la demande de consultations pour l’alopécie androgénique masculine régulière! Plus précisément cela se décline dans un quotidien par des cheveux cassants, qui ne poussent plus, des cheveux de bébés, des oreillers et un fond de douche couverts, et j’en passe!

La bonne nouvelle est qu’il existe des traitements pour freiner la chute et restaurer la densité capillaire en fortifiant nos follicules avec notre propre plasma! Autre bonne nouvelle, si la chute est causée par un stresseur externe uniquement, comme tel est le cas dans le contexte de la pandémie actuelle pour certaines personnes, les chances de succès sont prometteuses avec un protocole d’injections simplifié et un suivi médical adéquat.

Alors rassures-toi; il existe des solutions simples et peu douloureuses pour t’aider, notamment, le fameux traitement au PRP!

Bon, alors, c’est quoi un traitement de PRP capillaire exactement?

Le traitement capillaire au PRP (Plasma Riche en Plaquettes) consiste en de multiples injections superficielles dans le cuir chevelu de micro-gouttes de sérum où baignent nos plaquettes sanguines responsables d’activer une cascade de régénération cellulaire visant à fortifier les follicules pileux. La nature est si bien faite que nous n’avons qu’à utiliser notre propre processus de guérison naturelle afin de régénérer nos propres cellules!

En effet, une fois injectées sous la peau, les plaquettes libèrent des facteurs de croissance très puissants qui agissent au niveau des follicules des cheveux pour en stimuler le développement et en ralentir le vieillissement. L’un de ces facteurs de croissance stimulera la création de nouveaux vaisseaux sanguins responsables de l’apport d’oxygène et de nutriments au cuir chevelu. Un autre facteur de croissance permettra d’allonger la phase active de croissance de chaque follicule! La qualité des cheveux s’en voit donc grandement améliorée (texture, épaisseur, pigment) ainsi que la densité, d’autant plus si la calvitie est à un stade initial et qu’il est alors encore possible de renverser son processus. Le résultat? Une chevelure plus saine et mieux fournie.


Et les traitements au PRP capillaire, c’est pour qui exactement?Le traitement PRP s’adresse à toute personne en bonne santé souffrant d’un stade léger à modéré d’alopécie ou désirant améliorer la qualité de sa chevelure.Tout patient soumis à une greffe capillaire est aussi candidat à ce traitement qui sera effectué pendant la chirurgie et en traitement de maintien pour améliorer le taux de survie des greffons et en stimuler plus rapidement la repousse.« Fun Fact » Le PRP n’agit pas uniquement comme régénérateur au niveau du scalp! Il aide à régénérer et traiter la peau, les rides, les cicatrices chirurgicales, les cicatrices d’acné, l’amincissement de la peau du cou et du décolleté, pour n’en nommer que quelques-uns. Il est aussi utilisé en médecine sportive et en dentisterie depuis plusieurs années pour ses bienfaits régénérateurs!

À quoi ressemble un traitement de PRP en clinique?

Un traitement au PRP est un traitement médical nécessitant une consultation auprès d’un médecin spécialiste qui évaluera ton état de santé, le type d’alopécie qui te concerne ainsi que les différents types de traitements qui s’offrent à toi. Si le PRP est indiqué dans ton cas, la première étape de ce traitement consiste en une prise de sang pendant laquelle un ou deux petits tubes de sang sont prélevés par le médecin ou l’infirmière en clinique privée. Ces tubes sont ensuite placés dans une centrifugeuse spéciale qui, en quelques minutes, séparera le sérum (ou plasma) des autres composantes indésirables du sang : les globules blancs et les globules rouges. Les plaquettes, qui représentent la composante essentielle du traitement avec PRP, restent en suspension dans le sérum. Ce sérum enrichi de plaquettes est ensuite prélevé délicatement et réinjecté dans les zones de calvitie à l’aide d’un dispositif injecteur très sophistiqué qui permet l’injection sans douleur du PRP.

Le traitement dure environ 1h au total et tu peux retourner à la majorité de tes activités par la suite! Tu n’auras sans doute pas la plus belle mise en plis donc planifie ton agenda social en conséquence car il faudra éviter de te laver les cheveux pendant 24h! Afin de maximiser tes résultats, il sera nécessaire de faire une série de traitements (on parle en général de 4 traitements aux 2 semaines)

N.B. Bois beaucoup d’eau la veille et le jour du traitement. Évite les antihistaminiques, anticoagulants et les anti-inflammatoires (à moins d’avis contraire de ton médecin traitant). Cela aura pour effet de maximiser la qualité de ton plasma.

Est-ce que les résultats sont permanents?

En termes simples : l’alopécie androgénique et areata se traitent mais ne guérissent pas. Il est donc important de comprendre qu’il est impossible de freiner la calvitie de façon définitive à cause de sa composante hormonale et/ou héréditaire, d’où l’importance d’un suivi rigoureux et de séances de maintien. La perte de cheveux causée par des facteurs externes peut être un épisode unique mais peut aussi s’installer à long terme. Chaque cas est donc différent et doit être traité selon un protocole personnalisé. Dans tous les cas, des rendez-vous de suivi sont nécessaires afin de maintenir tes résultats à long terme. On parle ici de refaire 1 traitement de PRP 2 à 3 fois par an. À moins d’un choc hormonal, un changement majeur dans l’état de santé général, il ne sera pas nécessaire de refaire une série si les traitements de maintien sont respectés.

Ce qui m’emballe du PRP?

C’est naturel, c’est produit par ton propre corps, son efficacité est prouvée scientifiquement et le prix est tout à fait raisonnable.

Ce qui m’emballe moins?

On doit répéter les traitements sur une série de 4 à 6 sessions, les résultats peuvent prendre plusieurs mois à se manifester (armes-toi de patience!) et sont influencés par ton métabolisme et ton état de santé général (donc difficiles à prédire avant la fin de la série).

Si tu as des questions, n'hésites pas à nous rejoindre en Clinique.

www.dermamd.ca
Melina xx