10 octobre 2021

Faut qu’tu m’expliques:
Les vaccins contre la COVID

Partie 1: La fertilité | Partie 2 (À venir) | Partie 3 (À venir)

par l’équipe FQTM
(Martine Voisine et Maxime Kusik)

Si tu n’habites pas en dessous d’une roche et que tu assistes à des réunions Zoom de temps en temps, tu as sûrement entendu, à mainte reprises, le nom du virus qu’il ne faut pas nommer (et qu’on est juste collectivement tannés d’entendre 😒) Tser, celui qui commence par C- et finit par -oronavirus … 

Note: Pour alléger le texte et rendre ton expérience plus agréable, nous avons décidé d’y insérer une photo de Roy Dupuis pour chaque fois où nous mentionnerons celui qu’il ne faut pas nommer (le mot en C).

COUCOU !

Heureusement, au moment où on écrit ce texte, 82% de la population canadienne âgée de plus de 12 ans est vaccinée contre le virus de la COVID-19 et les cas/hospitalisations/décès ont diminué DRASTIQUEMENT. Cependant, ça signifie aussi que 18% de la population de 12 ans et plus n’est pas vaccinée. Les raisons pour lesquelles certaines personnes ne se font pas vacciner sont variées.

Voici quelques-unes des plus communes :

-Condition médicale préexistante
-Raisons religieuses
-Bélonéphobie
(phobie des aiguilles) [Si toi aussi tu as peur des aiguilles et que tu comprends l’anglais, @Science.Sam a un excellent fil sur twitter qui aborde ce sujet.]
-Craintes liées aux effets secondaires

Il est tout à fait normal, voire sain, de se questionner avant de décider de se faire vacciner ou non. Néanmoins, avec toute la mésinformation qui circule sur les réseaux sociaux, ça peut devenir difficile de discerner le vrai du faux. C’est pourquoi nous avons décidé, en plusieurs parties, de répondre aux questions les plus fréquentes que nous avons reçues en lien avec la vaccination et le système reproducteur féminin.

                        

Partie 1: La fertilité | Partie 2 (À venir) | Partie 3 (À venir)

ALLONS-Y POUR LA PARTIE 1!

RUMEUR #1: Les vaccins à ARN ont un impact sur la fertilité.

Verdict: C’est FAUX, les vaccins à ARN n’affectent pas la fertilité.

Bien que la technologie des vaccins à ARN soit relativement récente, elle a été étudiée pour la première fois en 2006, ce qui a permis aux scientifiques de récolter des données sur celle-ci pendant près de 15 ans. Avec les données récoltées depuis, on peut affirmer que les vaccins à ARN ne semblent avoir aucun effet sur la fertilité, même à long terme.

UTÉRUS, OVAIRES ET VAGINS

Une étude publiée en août 2021 a investigué les effets du vaccin contre la COVID (vaccin à ARN) sur la fertilité de rats femelles. Dans l’étude, ils leur ont administré une dose humaine du vaccin avant la reproduction et pendant la grossesse. Les rats ont donc reçu une dose 300 fois plus élevée que ce que nous on reçoit si on compare notre poids à celui d’un rat.

Le résultat? Les rats ayant reçu les vaccins étaient en aussi bonne santé que ceux ne l’ayant pas reçu et leur fertilité n’était pas affectée.

Les pénis dans tout ça?

En ce qui concerne la fertilité des personnes avec des testicules fonctionnels, elle ne semble pas être impactée par le vaccin non plus. En effet, de nombreuses études ont évalué la qualité du sperme pré- et post-vaccination: il n’y avait aucune différence entre les deux.

Toutefois, il semblerait que le virus puisse avoir un effet sur la fertilité.
Après une infection causée par le virus, on note, chez les personnes ayant un penis, une diminution de:

-La testostérone
-La production de spermatozoïdes
-La fonction érectile
 

Les experts ne sont toutefois pas encore certains si ces effets sont à court terme seulement ou à long terme.

 COVID-19 et dysfonction érectile? Clique ici


La fertilité masculine semble donc être négativement affectée par le virus, alors qu’elle ne semble pas être affectée par le vaccin. Considérant que le vaccin protège contre le virus ET les effets du virus à long terme, la vaccination semble être une avenue appropriée pour protéger sa fertilité lorsqu’on a un 🍆.

Pour plus d’info sur les possibles effets à long terme d’une infection au virus sur différents organes/systèmes , on t’invite à jeter un oeil à notre publication Instagram sur le sujet: Clique ici


RUMEUR #2: Les vaccins contre la COVID altèrent la fertilité en modifiant l’ADN.

Verdict: C’est FAUX, les vaccins contre la COVID ne modifient pas l’ADN ni la fertilité.

Dans nos cellules, notre ADN se retrouve dans le noyau et est protégé par une membrane bien étanche. Pour réussir à modifier l’ADN, il faudrait d’abord que l’ARN puisse entrer dans le noyau. Ensuite, il faudrait qu’une enzyme qui n’est pas présente chez l’humain apparaisse mystérieusement. En d’autres mots, c’est extrêmement improbable voire impossible.

De toute façon, l’ARN contenu dans le vaccin est incapable de traverser au noyau et sert seulement de plan pour que tes cellules fabriquent des protéines. Ces protéines sont ensuite utilisées pour enseigner à ton corps à se défendre contre le virus.

Les vaccins à ARN expliqués en 30 secondes: Clique ici

La Société canadienne de gynécologie et d’obstétrique a également affirmé que les vaccins contre la COVID ne causent pas d’infertilité et que nous n’avons aucune raison scientifique de croire qu’ils le pourraient

En résumé, il est FAUX d’affirmer que les vaccins contre la COVID causent de l’infertilité. 

Si tu as des questions/commentaires/suggestions, n’hésite pas à nous écrire sur Instagram! Le mois prochain nous parlerons de vaccination chez les personnes enceintes.


Science-èrement,
                               L’équipe FQTM
                               (Amélie Plourde, Martine Voisine et Maxime Kusik)

PS: Tel que promis;

Crédit photos: The Place

Crédit photos: Famous Canadians

Crédit photos: Pinterest

Pour accéder à plus de contenu, visite leur page Instagram: @FQTM_QC